Appelez-nous: +41 22 300 16 00

Le transport aérien – environnement

May 2010

Le transport aérien souhaite devenir plus respectueux de l’environnement

Le trafic aérien ne fait qu’augmenter au fil du temps. Actuellement, l’aviation favorise le déplacement de plus de 2,2 milliards de passagers par an.  Les billets se démocratisent, toutes les classes sociales s’envolent vers de lointaines contrées. Selon le Forum International des Transports, qui s’est tenu du 26 au 28 mai dernier, le trafic devrait tripler de volume d’ici à 2050.

Voici les mesures susceptibles de générer des changements environnementaux:

• De nouvelles procédures d’approche et de décollage (plutôt de manière continue et non par pallier) voient le jour dans le but de réduire les nuisances sonores pour les riverains. On constate une réduction de 5 à 7 décibels.

•  Si on réduit le temps de roulage, que l’on fixe l’altitude et la vitesse de croisière, il est désormais possible de réduire les émissions. Sur un vol de 9h, on peut réduire entre 6 et 9 tonnes de CO2 et 3 tonnes de kérosène.

• De plus,  le secteur aérien place beaucoup d’espoirs dans les biocarburants. Des recherches sont actuellement menées afin d’utiliser un mélange de kérosène et de biocarburants. Aujourd’hui, le secteur aérien avale 12% du pétrole utilisé par les transports dans le monde. Encore faut-il qu’une production de biocarburant à grande échelle n’émette pas plus de CO2 que son usage permettrait de réduire.

• Notons qu’actuellement, la quasi totalité des compagnies aériennes proposent de connaître le taux de CO2 rejeté par le vol que l’on emprunte et de verser une somme, certes modique, afin de minimiser l’empreinte écologique de son activité.

Toutes ces initiatives sont très positives, il ne reste plus qu’à conscientiser le citoyen a privilégier ces démarches durables.

Charlotte Vanherck

STAR Logistique

Tél: +41 22 300 16 00 Fax: +41 22 300 13 14 admin@starlogistique.ch